Top 14 / Toulon – Toulouse : Le match en trois questions

 

Ce samedi après-midi du côté de l’Allianz Riviera de Nice, Toulon et Toulouse ouvre la 22e journée de Top 14 (coup d’envoi à 14h45) par un choc. Une rencontre qui s’avère être très importante pour les deux équipes, et ce pour des raisons totalement différentes. Voici le match en trois questions.

 

Toulouse peut-il le faire ?

Si Toulon est légèrement moins souverain que lors des années passées à domicile – comme en témoignent la défaite face à Clermont ou le court succès face à Pau il y a quelques mois – le RCT n’en reste pas moins une des meilleures équipes de Top 14, capable de frapper à n’importe quel moment. Alors, Toulouse peut-il créer l’exploit ce samedi après-midi sur la pelouse de l’Allianz Riviera ? Difficile de le dire, mais les Toulousains ont néanmoins des arguments à faire valoir.

Pour contrer le centre du terrain toulonnais, redouté par Ugo Mola et l’ensemble du staff, les rouge et noir ont décidé de s’appuyer sur une paire de centres pour le moins solide, en associant Florian Fritz et Yann David. Sur le papier, avec également Tekori ou Louis Picamoles, le Stade semble armé pour répondre à la puissance et au défi physique imposés par les Toulonnais. Et si le RCT est la meilleure attaque du championnat à domicile (377 points inscrits en 10 rencontres), les hommes d’Ugo Mola possèdent eux la meilleure défense de Top 14 – avec « seulement » 322 points encaissés après 21 journées. « La base c’est d’être en place et d’être fort défensivement. Après on sait que ce sera difficile de contrecarrer leur puissance », commentait d’ailleurs Florian Fritz sur le site officiel du club toulousain.

 

Toulon, la jurisprudence Clermont ?

Si délocaliser une rencontre peut s’avérer intéressante sur le plan financier, elle ne l’est pas toujours sur le plan sportif… Les Toulonnais ne diront pas le contraire, eux qui ont subi la loi de Clermont au Vélodrome il y a à peine quelques semaines (18-19). L’année dernière, toujours au Vélodrome, ce sont… les Toulousains qui avaient créé l’exploit en s’imposant à Marseille ! Les Varois sont donc prévenus… « C’est n’est pas la même ambiance que Mayol mais cela permet à des personnes qui n’ont pas accès à Mayol de venir et ça ouvre à un public plus large. C’est bien pour Toulon et pour le rugby », commente Mathieu Bastareaud.

Cette saison, les hommes du président Mourad Boudjellal ont déjà joué une fois à l’Allianz Riviera – face au Stade français – pour une victoire 23 à 16.

Le Stade toulousain hors du Top 6 en cas de défaite ?

Si les Toulonnais doivent être sur leurs gardes, c’est aussi et surtout car le Stade toulousain joue gros ce samedi après-midi et ne peut se permettre de faire le voyage à vide. Si l’entraîneur Ugo Mola a tenté de dédramatiser l’importance de cette rencontre, Toulouse pourrait en effet sortir des six premiers en cas de défaite à 0 point et d’un scénario défavorable.

Car, bien que 5e, les coéquipiers de Louis Picamoles, titulaire ce samedi, ne comptent « que » quatre points d’avance sur Castres (6e) et Bordeaux-Bègles (7e). Deux formations qui elles évoluent à domicile – face respectivement à Pau et Paris – et qui ont de grandes chances de décrocher la victoire, voire même le point de bonus offensif.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *