Top 14 – Toulouse : Yann Delaigue pointe du doigt un manque de créativité

Ancien du club rouge et noir, avec lequel il a remporté deux championnats de France et une coupe d’Europe, Yann Delaigue ne peut que constater les difficultés toulousaines au poste de numéro 10 en ce début de saison : Luke McAlister n’est plus que l’ombre de lui-même alors que Toby Flood est plus souvent aligné au centre par le staff. « Si McAlister et Flood ne retrouvent pas leur niveau, ça peut être compliqué cette saison, redoute Delaigue, des propos rapportés par L’Équipe. Doussain a les épaules pour tenir la baraque mais il ne peut pas tout faire seul. »

Titulaire à trois reprises cette saison à l’ouverture, notamment lors des succès face à Montpellier et Bordeaux, Doussain semble en effet le mieux placé actuellement pour guider le jeu toulousain. Oui, mais… . « Ce qui manque un peu de son jeu, et je ne sais pas si ça se travaille, c’est d’apporter une touche de créativité et d’incertitude à l’adversaire. Il ne surprend pas beaucoup », regrette Delaigue, qui précise que ce manque d’inspiration s’applique à toute la ligne de trois-quarts. « On sent que ça manque de créativité. Ça joue à la main, mais ça donne plus l’impression de réciter quelque chose. De façon générale, je trouve qu’il y a un déséquilibre derrière à Toulouse, avec des joueurs qui ont presque tous le même profil, plus puncheur que créateur. » Aux hommes d’Ugo Mola d’apporter la réponse et des solutions sur le terrain, dès samedi soir face à Paris.

 

 

Crédit photo : Icon Sport

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *