Top 14 – UBB : Plus rien n’étonne Rory Teague, « Quand on vandalise votre voiture et qu’on insulte votre femme enceinte »

Après la purge contre Montpellier (9-9) et la défaite à Agen (17-22), l’UBB a parfaitement réagi et vient d’enchaîner deux succès consécutifs, face à Clermont et La Rochelle, les deux à domicile. Alors, les critiques survenues il y a peu, notamment après la défaite dans le Lot-et-Garonne, n’étaient-elles pas trop sévères ? « J’ai l’habitude maintenant », explique Rory Teague dans les colonnes de Sud Ouest ce lundi.

« Je suis le jeune anglais qui a viré plein de joueurs »

Le technicien anglais de l’Union Bordeaux-Bègles fait notamment référence à la fin de saison dernière, loin d’être de tout repos pour lui. « Mes premiers six mois ici ont été formateurs. Quand on vandalise votre voiture et que l’on insulte votre femme qui est enceinte… Plus rien ne me choque… Je sais quel est le contexte autour de moi, poursuit-il. Je suis le jeune mec anglais qui a viré plein de joueurs. Il faudra du temps pour que ça change. Mais ce qui m’a ennuyé, c’est la rapidité avec laquelle ces critiques sont arrivées. Elles auraient pu attendre jusqu’à la fin du premier bloc de match. Je comprendrais si l’on était à Noël et que l’UBB bataillait pour éviter la relégation. »

Nommé manager de l’UBB à la suite du départ de Jacques Brunel vers le XV de France au début de l’année 2018 – il s’occupait auparavant des arrières – Teague n’a en effet pas hésité à imposer ses méthodes. Et s’il a toujours été soutenu par son président Laurent Marti, il ne s’est visiblement pas fait que des amis…

 

 

Crédit photo : Icon Sport

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *