Top 14 : Vern Cotter conscient du désamour envers le MHR, « Il y avait un truc contre Montpellier »

Si elle est performante sur le terrain, l’équipe du MHR est loin d’être la plus populaire du championnat de France (à tort ou à raison, à vous de voir). Alors, la France du rugby était-elle derrière le Castres Olympique lors de la dernière finale de Top 14 ? C’est ce qu’affirmait à l’époque Mohed Altrad,  allant même jusqu’à critiquer les journalistes. « Quand on est sortis sur le terrain, que l’on a vu ce public, cette ferveur, on a senti qu’il y avait un truc contre Montpellier, explique de son côté l’entraîneur Vern Cotter dans une interview à L’Équipe ce mercredi. On ne doit plus se laisser influencer par les choses extérieures. On n’est pas l’équipe la plus aimée en France. Mais la seule fois où le groupe en a souffert, c’est justement en finale. Il faudra que l’on soit plus fort que cela la prochaine fois. »

Vern Cotter : « Gagner du respect »

L’ancien de l’ASM va-t-il essayer de rendre cette formation plus attrayante et sympathique ? « Mon but, c’est de rendre cette équipe meilleure. Humainement et rugbystiquement, poursuit-il. Mon but, c’est que l’on prenne ensemble du plaisir dans cette quête. Organiser ce voyage qui fait que lorsque l’on arrive au bout de dix mois de partages, de souffrances, on apprécie ce que l’on a fait. Trois choses me guident dans mon métier : apprendre, prendre du plaisir, gagner. Gagner des matches. Gagner des titres. Gagner du respect. »

Cela passera peut-être par le fait de recruter et d’aligner un peu plus de joueurs français. Or, cet été, la recrue la plus médiatique se nomme Johan Goosen, et il est… Sud-Africain (même si Julien Ledevedec est également arrivé).

 

 

Crédit photo : Icon Sport

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *