Top 14 : Yoann Huget raconte comment la défaite contre Castres a servi de déclic au Stade toulousain

Nous sommes fin septembre. Auteur d’un début de saison plutôt satisfaisant (3 victoires, 1 match nul et 1 défaite en 5 matchs), le Stade toulousain reçoit Castres à Ernest-Wallon. Pourtant largement en tête à la 50e minute (22-3), les rouge et noir craquent complètement lors de la seconde période et finissent par s’incliner dans le derby (22-26).

Si cette défaite – qui fait suite au barrage perdu face à ce même CO quelques mois auparavant – fait mal aux hommes d’Ugo Mola sur le coup, elle va également être le point de départ de la fameuse série de 14 rencontres sans défaite en championnat. Yoann Huget l’explique dans les colonnes de La Dépêche du Midi.

Le Stade toulousain n’a plus rien donné

« Le groupe a su répondre présent de suite après Castres. Nous nous sommes tous mobilisés en nous disant que cela ne pouvait plus durer. Nous voulions vraiment franchir un cap et nous sentions que le problème n’était pas physique comme tout le monde le prétendait. C’était vraiment un problème mental, il fallait se faire un peu plus violence et tout le monde a remis les bouchées doubles. Et cela fait plaisir car autant les jeunes que les anciens ont travaillé dans le même sens. »

Un vrai déclic pour les rouge et noir ? « Complètement car le groupe a eu mal, a été touché dans sa fierté, poursuit Huget. Cela lui a rappelé des mauvais souvenirs du barrage (11-23 face au CO) et à partir de ce moment-là, nous avons décidé de ne plus rien donner (14 matchs sans défaite). »

Près de neuf mois après cette rencontre – et après avoir notamment lavé l’affront en s’imposant au match retour à Pierre-Fabre – l’ailier international et ses coéquipiers joueront samedi soir pour décrocher le 20e Bouclier de Brennus de l’histoire du club. Rien que ça…

Crédit photo : Icon Sport

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *