Top 14 : Castres l’emporte et prive Toulouse du point de bonus défensif après la sirène !

Grâce notamment à son demi d’ouverture Benjamin Urdapilleta, Castres s’est imposé ce samedi après-midi face au Stade toulousain (15-9). Privant les Toulousains du point de bonus défensif dans les dernières secondes, les Castrais reviennent à quatre petits points de leur adversaire du jour.

 

Le match : Des imprécisions, des imprécisions… et des imprécisions

Si important pour la suite de la saison des deux équipes, ce match ne restera pas dans les annales… Durant la très grande majorité, voire l’essentiel, de la partie, les défenses ont pris le pas sur les attaques. Dans un tel contexte, avec énormément de fautes de main d’un côté comme de l’autre, ce sont les buteurs qui se mettaient en évidence. Quatre pénalités de Benjamin Urdapilleta pour le CO (11e, 22, 42, 64e), trois de Bézy pour Toulouse (24e, 34e, 46e).

À la 47e pourtant, Geoffrey Palis pensait pourtant avoir inscrit le premier essai de la partie. Mais après un appel à la vidéo, l’arbitre de la rencontre Alexandre Ruiz décidait de refuser cet essai, en raison d’un jeu déloyal de Julien Caminati sur Sébastien Bézy. De son côté, le Stade toulousain n’a jamais réussi à mettre son jeu en place ce samedi après-midi à Pierre-Antoine. D’abord imprécis dans le premier acte, Toulouse s’est ensuite heurté à la défense très dense des Tarnais. En vain…

Ce qui aurait pu tout changer : Toulouse ne voulait pas prendre les trois points…

70e minute. Légèrement mieux dans le jeu et semblant prendre l’ascendant, les Toulousains bénéficiaient de plusieurs pénalités à l’entame des 10 dernières minutes. Menés 12-9 à cet instant de la partie, les hommes d’Ugo Mola ne prenaient pas les trois points, privilégiant dans un premier temps la touche, puis ensuite la mêlée. Tactique perdante, puisqu’après 5 minutes de combat, et de mêlées à refaire, les Castrais finissaient par récupérer le ballon et se dégager. Ils ne le savaient pas encore, mais les rouge et noir venaient de laisser passer leur ultime chance de revenir dans la rencontre.

 

Ce qui a tout changé : Urdapilleta crucifie Toulouse après la sirène

Faute de concrétiser, les Toulousains pouvaient toujours se dire qu’avec cette défaite de trois petits points (9-12), ils repartaient néanmoins avec le point de bonus défensif, un moindre mal. Mais c’était sans compter sur le pied de Benjamin Urdapilleta. Alors que la sirène venait de retentir, et suite à la dernière mêlée de la partie, le demi d’ouverture – légèrement sur la droite – passait un drop, qui assurait la victoire aux siens mais qui, surtout, enlevait le point de bonus défensif aux Stadistes (15-9, résultat final).

Au classement, les Tarnais (7e) sont désormais à quatre points de Toulouse (6e). Les prochaines rencontres, notamment celle face au Racing 92 dans deux semaines au Stadium, s’annoncent primordiales pour le Stade toulousain.

 

 

Crédit photo : Icon Sport

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *