Vente – OM : « Les joueurs ne sont au courant de rien »

Révélé aux yeux du grand public sous l’ère Marcelo Bielsa, Stéphane Sparagna s’est exprimé dans les colonnes de La Provence, à travers un entretien publié ce lundi. Outre sa situation personnelle, le défenseur de l’Olympique de Marseille est également revenu sur l’éternelle question de la vente du club, pour laquelle des Iraniens se seraient positionnés. Selon ses dires, les joueurs ne savent rien à l’OM concernant celle-ci… ni même l’identité de leur futur coach.

 

 

Son exercice 2015 / 2016 avec Marseille

 

« La concurrence ? Il y avait Rolando, Nkoulou et Rekik, les joueurs phares en défense. Moi, j’arrivais en quatrième position, ce qui est normal. Je ne me suis jamais posé la question de partir (et) je ne regrette pas la décision d’être resté.

Lors de la saison précédente, j’avais vécu un exercice presque parfait sous les ordres de Bielsa. Là, la saison a été galère. À l’entraînement, en match, dans la rue, c’était difficile. Dans la tête aussi, ce n’était pas évident. Mais cette expérience a été enrichissante. Mentalement, ça m’a forgé (mais) j’espère ne pas connaître cela tous les ans car c’était vraiment la misère.

Quand l’équipe gagne le dimanche, tout le monde va bien la semaine suivante. Mais quand on ne gagne pas… Il faut, aussi, se mettre à la place des joueurs. On est tombé dans un cercle vicieux, il nous était difficile de sortir la tête de l’eau. La réaction des supporters ne m’a pas plus choqué que ça. Avant de devenir professionnel, j’allais dans les virages du Vélodrome, puis à Ganay ou à Jean-Bouin. J’ai eu la même réaction que les supporters. »

 

 

Sa situation personnelle pour la saison à venir

 

« Il y a pas mal de pistes pour des prêts. J’attends de voir avec l’OM. Mais que va-t-il se passer ? À qui s’adresser ? Mon avenir est un gros point d’interrogation. Je vais privilégier le sportif. À 20 ans, je ne peux pas me permettre de faire une deuxième saison blanche ou demi-blanche. Je vais bien réfléchir, je suis surtout en recherche de temps de jeu ! Je veux être un vrai joueur, je ne demande qu’à progresser, à m’éclater sur le terrain comme j’ai pu le faire avec Bielsa. »

 

 

La vente de l’OM

 

« Les joueurs ne sont au courant de rien. Le matin, quand on arrivait à La Commanderie, on ouvrait les journaux et on découvrait les informations sur l’avenir du club. Le futur entraîneur ? Je ne sais rien du tout. J’ai juste signé pour reprendre le 1er juillet. Je ne sais pas qui sera entraîneur, directeur sportif ou président, ni si le club sera racheté. C’est le flou total. »

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *