XV de France – Billet : Laissez Baptiste serein !

S’ils sont nombreux à avoir marqué des points lors de la tournée en Argentine, Baptiste Serin est incontestablement la plus grande révélation. Toutefois, attention à ne pas propulser le demi de mêlée de l’UBB trop vite sur le devant de la scène…

 

Rémi Bonfils, Julien Le Devedec, Kévin Gourdon… Parmi tous ceux qui ont connu leur première sélection lors des deux test-matchs face à l’Argentine en ce mois de juin, certains ont sans nul doute marqué des points et pourraient être appelés pour les prochaines échéances de l’équipe de France dans les prochains mois. Mais si les motifs de satisfaction ne manquent pas, un joueur a véritablement sorti son épingle du jeu : Baptiste Serin. Déjà performant lors de la première rencontre, le jeune demi de mêlée (22 ans) a « récidivé » samedi soir lors du deuxième match.

Intéressant dans la conduite du jeu et lors de ses quelques prises d’initiatives, Serin s’est également offert le luxe de marquer 12 des 27 points de son équipe. « Personnellement, je me suis régalé derrière ce pack, affirme-t-il ce lundi lors d’une interview à Midi Olympique. Il m’a vraiment facilité le travail. (…) Gagner en Argentine n’est pas anodin. Réussir cette performance en milieu hostile, ça peut aider à la construction d’une équipe. »

 

L’exemple Teddy Thomas

Pour autant, si séduisant soit-il, Baptiste Serin ne doit pas être porté aux nues trop tôt, comme les médias français ont tendance à (trop souvent) le faire. Ce dimanche, au lendemain donc du succès en Argentine, L’Équipe tirait déjà des plans sur la comète. « Comment ne pas désormais considérer Serin comme le titulaire du numéro 9 en équipe de France ? » Le quotidien sportif oubliant bien vite qu’il est impossible de « juger » un joueur après seulement deux matchs disputés, d’autant que le XV de France possède de nombreux joueurs de qualité au poste de demi de mêlée (Sébastien Bézy, Maxime Machenaud, Morgan Parra,…).
Auteur de 27 matchs cette saison toutes compétitions confondues avec Bordeaux, Serin doit continuer dans ce sens et confirmer avec son club la bonne impression laissée avec le maillot frappé du coq.

Car en équipe de France, le plus dur est parfois – voire souvent – de s’inscrire durablement comme le titulaire à un poste. Demandez donc à Teddy Thomas…. Avec quatre essais inscrits lors de ses deux premières sélections (3 contre le Fidji, 1 contre l’Australie), tout le monde imaginait l’ailier comme le futur finisseur – voire la future star – des Bleus. Au final, le joueur du Racing 92 n’a « que » 5 sélections au compteur – même si sa carrière a été perturbée par des blessures et que Guy Novès a fait appel à lui contre l’Irlande lors du dernier Tournoi des 6 nations.

Situation semblable – toutes proportions gardées – pour Jules Plisson. Alors que Philippe Saint-André avait tenté de l’installer comme le demi d’ouverture en puissance lors du Tournoi 2014 (quatre titularisations d’affilée), le joueur du Stade Français n’avait au final connu que deux sélections en suivant et n’avait pas été sélectionné pour la dernière Coupe du Monde en Angleterre. Aujourd’hui encore, difficile de faire de Plisson le favori au poste d’ouvreur, même si Novès compte manifestement dessus. Mais en France, tout va toujours très vite…

 

« Je n’ai fait que deux matchs »

Heureusement, Serin semble conscient de cette réalité et refuse de s’enflammer. « Je sais que j’ai encore beaucoup de choses à travailler. (…) Je dois essayer de poursuivre en club dans la même direction que la saison dernière, d’être toujours appliqué sur ce que je fais, explique-t-il dans les colonnes du Midi Olympique. Je n’ai fait que deux matchs, je suis loin d’être arrivé. Il y a déjà eu en équipe de France des joueurs qui ont fait deux matchs et qui se sont éteints en suivant. » Une belle preuve de maturité pour un joueur de son âge, qui pourrait bien aller très haut – à condition de ne pas se laisser griser…

 

 

Crédit photo : L’Équipe

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *