XV de France : Guilhem Guirado tempère l’enthousiasme ambiant au sujet des U20

Depuis leur sacre mondial, c’est peu dire que les U20 ont la cote. Ils sont nombreux à avoir signé leur premier contrat professionnel ou à avoir prolongé dans leur club. Il y a peu, Bernard Laporte affirmait même que certains pouvaient déjà prétendre à la grande équipe de France. Dans les colonnes de L’Équipe ce jeudi, Guilhem Guirado tempérait lui l’enthousiasme ambiant.

Le XV de France ? « C’est compliqué »

« Le plus dur, pour les moins de 20 ans, aujourd’hui, ce sera les trois, quatre prochaines saisons en club. C’est malheureux, mais je sais par expérience (il faisait partie de l’équipe des moins de 21 ans championne du monde en 2006) que quelques-uns ne passeront pas ce cap-là ; on en a oublié beaucoup, trop, de ma génération, expliquait-il. Mais ils ont la chance d’être dans un moule, avec tous les clubs qui ont les structures pour travailler. S’ils ne font pas trop d’écarts, je pense qu’ils sont voués à avoir une très belle carrière en club. Après… L’équipe de France, c’est compliqué. Il faut qu’ils travaillent fort et soient patients. »

Et à la question de savoir si les gens feront preuve de plus de patience envers ces jeunes éléments, la réponse du capitaine du XV de France est claire. « Non (rires). Maintenant qu’ils ont l’étiquette de champions du monde… Mais ils ne vont pas résoudre tous les problèmes du rugby français ! Ils ont montré qu’ils ont un sacré groupe, une force de caractère (…) Je suis content en particulier pour les deux jeunes Toulonnais, Gros et Carbonel. Mais, attention ! En Top 14, il y a plus de roublardise qu’à une Coupe du monde de leur âge… » Au moins, ils sont prévenus…

 

 

Crédit photo : Icon Sport

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *