XV de France : Jacques Brunel acte le retard des Bleus sur les meilleurs…

Malgré les trois défaites du XV de France face à la Nouvelle-Zélande – dont deux très lourdes – Jacques Brunel voulait pourtant positiver en juin dernier. « Il y a eu des bouts de partie vraiment intéressants, expliquait-il à l’époque à RMC Sport. On a été dans le rythme et entreprenants pendant une mi-temps. Le score aurait pu être de parité à la pause. » Sauf qu’une rencontre de rugby dure bien 80 minutes, et que les Français vont devoir se montrer beaucoup plus réguliers à l’avenir pour lutter avec les meilleures nations du monde. « Cela fait partie des objectifs que les joueurs doivent avoir. Je pense que c’est une carence que l’on peut gommer, affirmait le sélectionneur national à Midi Olympique ce lundi. Pour cela, il faut qu’on travaille en bonne intelligence avec les clubs car nous sommes en retard sur ce point-là. »

« Pas uniquement un problème physique »

Juste sur ce point-là ? « Mais il n’y a pas que le physique, techniquement nous sommes aussi en retard, précisait l’ancien entraîneur de l’UBB. On s’aperçoit que sur les trois test-matchs, nous avons été capables de faire des « breaks », au moins autant que les Blacks, sauf que les Néo-Zélandais marquent bien plus que nous (…) Si notre retard avec les Blacks est si grand, ce n’est pas uniquement à cause d’un problème physique. » Les pouvoirs élargis de Brunel – avec de plus en plus de temps passé au sein du groupe France pour les internationaux – seront-ils suffisants pour rattraper les autres ? Pas certain du tout, alors que le Mondial 2019 au Japon n’est que dans un tout petit peu plus d’un an…

 

 

Crédit photo : Icon Sport

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *